Presentatrice
  • Avis d’expert

    Comprendre le stress - Upandgo
    Interview de Marc-Eric Bobillier Chaumon, enseignant-chercheur en Psychologie du Travail à l’Université Lyon 2

    Selon vous, quels obstacles majeurs se dressent sur le chemin des entreprises qui souhaitent s’attaquer au stress au travail ?

    Marc-Eric Bobillier Chaumon : Bien souvent, les entreprises ont une approche très « individualisée » sur cette question, parce qu’elles ont tendance à penser que la personne est responsable, d’une façon ou d’une autre, de la situation de stress dont elle victime (par sa fragilité, son anxiété, son incompétence), ou qu’elle a pu provoquer (par son agressivité, son manque de relationnel ou de clairvoyance, notamment chez les managers…). Paradoxalement, leur traitement du stress reste assez « désincarnée », c’est-à-dire éloignée des réalités socio-professionnelles du terrain, et sans une véritable implication/association des salariés dans cette réflexion.

    Quelle est l’utilité du module « COMPRENDRE LE STRESS AU TRAVAIL » dans une démarche préventive ?

    MEBC : Ce module peut être le moyen pour l’entreprise de réfléchir collectivement (c’est-à-dire avec les salariés et les différents protagonistes de leur travail : décisionnaires, managers, acteurs de la santé au travail…) à son organisation du travail, à ses modes de fonctionnement interne en questionnant notamment, les ressources qu’elle met ou pas (ou plus) à disposition, les sollicitations qu’elle réclame, les effets délétères que telle décision managériale ou de production engendre sur les individus et les collectifs…
    C’est pourquoi, dans une démarche préventive, ce module peut être la première étape d’un processus plus global de réflexion sur le travail lui-même, sur sa qualité et sur ses facteurs potentiels d’altération.

    Dans quelle situation concrète de la prévention du stress ce module pourrait-il par exemple être employé ?

    MEBC : On pourrait très bien imaginer que le dispositif vienne en complément ou en soutien d’un diagnostic préalable de l’activité

    La présentation de certaines séquences du module en lien avec des difficultés de travail préalablement identifiées serait ainsi l’occasion de réunir ensemble les différents acteurs du travail pour discuter et partager leurs expériences et représentations de l’activité : celle qui se fait, celle que chacun voudrait faire, mais aussi celle qui se fait plus difficilement ou qui ne peut plus se faire et qui représente à mon sens la source véritable de stress.
    Au final, ce dispositif représente un cadre permettant soit d’initier, soit de rétablir le dialogue sur la problématique du stress, et plus généralement sur les questions de qualité du travail et de qualité de vie au travail.